samedi 24 mai 2008

[Courant]Brooklyn et distorsions

Si mon parcours musical a fortement été influencé par la pop et le rock indépendant, je dois avouer que je suis relativement déçu de ce qu'on a l'occasion d'écouter actuellement. Pourtant, j'ai découvert qu'il restaient encore quelques artistes innovants dans le monde du rock anglo-saxon... Etonnant, n'est-ce pas, quand on est noyé sous les pâles copies anglaise de «Bloc Party» et «Franz Ferdinant» ou le rock FM américain. Il existe encore un paradis pour les guitares aux States, et il se nomme Brooklyn.

C'est dans cette ville que sont basées deux formations dont je veux vous toucher quelques mots ici. Commençons par la plus connue, "TV On The Radio". Vous avez sans doute déjà entendu parler d'eux, que ce soit par le single de leur premier album en 2004, album appelé Desperate Youth, Blood Thirsty, ou par la sortie très bien accueillie de leur nouvel opus il y maintenant pas loin de deux ans Return to Cookie Mountain. On trouve sur cette galette des influences très claires de la black music, que ce soit le blues ou le gospel. Il y a aussi sur certains morceaux (comme "A Method") une approche assez tribale et presque mystique. Mais dans l'ensemble, ne vous y trompez pas, il s'agit bien d'un album assez rock, rauque, moins vaporeux et plus direct que leur premier LP. Le point de rencontre principal entre "Wolf Like Me", excellent morceau résolument énervé de la cuvée 2006, et "Staring at the sun", single éthéré du premier essai (tous les deux sur 4AD, label de "Pixies" notamment), c'est la voix étrange du chanteur principal (qui rappelle justement de temps en temps celle du chanteur de "Bloc Party"), et les distorsions des guitares, qui remplace avantageusement un clavier qui donnerait un son trop propre pour leur musique résolument physique. Je vous recommande aussi comme morceau "Dreams" du premier opus et "I Was A Lover", plage d'ouverture du second, qui m'a définitivement convaincue par ses arrangements très ingénieux.



Myspace : http://www.myspace.com/tvotr
Site : www.tvontheradio.com
Discogs : http://www.discogs.com/artist/TV+On+The+Radio


Les seconds que je voulais évoquer s'appelle "Oneida" et se la joue résolument alternatif. Leur dernier LP, par lequel je les ai découvert, est sorti sur "Rough Trade" ("The Strokes" ou "Libertines" pour les plus récents) et s'appelle Happy New Year. Sa plage d'ouverture a de quoi déconcerter puisqu'il s'agit d'un morceau presque traditionnel de musique celtique. Cela n'est pas anodin, vu que l'ensemble de l'album garde toujours un rapport à la musique traditionnel, plus ou moins fort selon les morceau. Néanmoins, dès le second morceau, une certaine folie déconstructrice s'installe, avec des claviers dissonants, des mélodies vaguement boiteuses (particulièrement sur le titre qui a donné son nom à l'album). Mais aussi sur certaines plages, un côté plus funk dansant épileptique (l'excellent "Up with People"), qui ne nous met cependant pas vraiment à l'aise. Le morceau de clôture s'illustre par sa mélodie en mélopée envoûtante et conclu un album varié, éclaté même, et qui garde pourtant une certaine cohérence.



Myspace : http://www.myspace.com/oneidarocks
Site : http://www.enemyhogs.com
Discogs : http://www.discogs.com/artist/Oneida


Voilà donc pour cette présentation croisée, n'hésitez pas à vous plonger dans cette musique, et plus généralement dans les sorties de ces deux labels, qui tentent de garder malgré tout une certaine tenue !

1 commentaires:

Anne a dit…

Merci pr la découverte... TV on the radio est en phase d'appréciation croissante par mes oreilles.